La Technologie de Rupture

Une rupture technologique ou technologie de rupture qualifie une innovation technologique portant sur un produit ou un service qui vient supplanter une technologie dominante qui finit par disparaître.

La technologie de rupture arrive donc sur un marché déjà existant et apporte un avantage dont ne dispose pas la technologie traditionnelle.

Sans la savoir, nous sommes envahis depuis plusieurs décennies par les technologies de rupture. Les mini-ordinateurs ont remplacé les ordinateurs centraux, la photographie numérique a supplanté la photographie argentique, l’ordinateur personnel a contribué à la mise au placard des mini-ordinateurs et stations de travail, et le SSD relèvera bientôt le disque dur.FreeGreatPicture.com-32253-technology-news

Beaucoup de technologies de rupture récentes sont nées avec internet ou le numérique, et n’ont pas encore supplanté les technologies traditionnelles mais en prennent le chemin. Parmi elles, on trouve notamment la vidéo à la demande et la télévision par internet, alternative à la télévision hertzienne et au câble, le téléchargement de musique et le partage de fichiers en lieu et place des disques compacts et disquettes, le e-commerce en concurrence avec les magasins physiques, les lecteurs MP3 qui ont remplacé les walkmans, lecteurs de CD et de cassettes ou encore le livre numérique qui se développe au détriment du livre.

Le monde des affaires n’est pas en reste puisque les entreprises utilisent de plus en plus des technologies de rupture, comme la voix sur IP en remplacement du téléphone traditionnel et mobile. Les sociétés n’ont plus de matériel dans leurs locaux, leurs serveurs sont chez les hébergeurs et les données et fichiers sont sauvegardés par iCloud.

Les technologies de rupture apportent certes la modernité mais risquent de poser à moyen terme un certain nombre de problèmes, notamment éthiques. À commencer par la question de l’emploi puisque certaines formes de travail humain seront tout simplement supprimées car devenues inutiles.